jeudi 10 avril 2014

Le familistère

 L'incroyable familistère Godin à Guise....

 André Godin après avoir un début de vie modeste d'ouvrier fait fortune avec les poêles. Il lit beaucoup  et est révolté par la condition des ouvriers qui font tout le travail mais ne bénéficient d'aucune richesse et d'aucune qualité de vie. Les ouvriers de l'époque ont souffert du choléra en France, les logements sont insalubres, chaque fenêtre est taxée alors les pauvres condamnent tout et vivent dans des logements sombres, sans fenêtre, peu aérés et malsains. Ils travaillent 15 heures par jours, les enfants aussi, sans aucune réglementation. Godin,  inspiré aussi par la philosophie de Fourier, crée alors le familistère en 1858, un lieu de vie complet pour tous les ouvriers de son usine à Guise. Ci dessus et dessous des appartements sains, lumineux aérés, traversants, avec l'eau aux étages ( Tout est dessiné par Godin ). Aucune femme ne doit forcer à monter de l'eau, il y a des cheminées communes pour les poêles. 5 personnes maximum par appartement de 50m2, pour les ouvriers ou les cadres, tous sont mélangés. Il y a une crèche où l'on peut accéder par un tunnel sans sortir et grâce à laquelle les femmes peuvent choisir de travailler si elles le souhaitent. Il y a la parité 50/50 hommes-femmes lors des réunions. A la disposition des femmes, une laverie ( pas le droit de laver à la maison, la maison est un lieu de repos ) avec de l'eau chaude qui provient de l'eau de refroidissement de l'usine. Avec cette eau chaude, il crée aussi des bains, pour l'hygiène, et une piscine intérieure avec fond  hauteur réglable ( 1ère piscine intérieure de France ) pour que les enfants apprennent à nager et qu'ils ne se noient pas dans l'Oise toute proche. Il rend dans son familistère l'école obligatoire jusqu'à 14 ans ( bien avant les lois françaises ) et offre des bourses pour que les plus doués continuent ailleurs. L'école y est laïque et les classes ont des niveaux différents, alors qu'en France tous étaient encore mélangés dans une seule classe. Les ouvriers ont le devoir de faire des pauses en plus du déjeuner et dans un parc pour respirer l'air pur. Ils doivent mettre des masques de protection au travail.. Ils ont accès à une chorale, du tir à l'arc, l'harmonie, au théatre..., le dimanche. Godin installe aussi des commerces qui achètent en gros, et qui vendent les denrées moins chères qu'en ville.... Etc..... Godin vivait aussi dans le familistère et a toujours réinvestit toute l'argent gagné pour le familistère et pour les gens. Après sa mort, bien que le familistère ai continué, personne n'était à sa hauteur pour continuer d'innover dans tous les domaines, ça a décliné jusque 1969 où ça a fermé. A Laeken en Belgique, il en avait aussi créé un petit.
 Bien que cette philosophie de cité-caserne ait beaucoup de points négatifs de nos jours et ne soit pas recevable dans son ensemble, les idées techniques innovantes et les idées humanistes avant-gardistes pour l'époque sont étonnantes.



Banc pour écolier de 4 à 6 ans.






 L'école, le théatre et la bibliothèque ci-dessus
qui sont toujours en activité maintenant mais acquis par la ville.

 Le parc, première chose créée par Godin après l'usine pour que les ouvriers fassent des pauses à l'extérieur.

Aucun commentaire: